Scoutisme Catholique Traditionnel depuis 1979

SCOUTISME

Découvrez l'histoire du scoutisme, ses fondateurs, ses grandes figures, ses mouvements et l'Esprit Scout.

Voir ici

LE GHR

Scouts, guides, louveteaux, louvettes : Découvrez notre groupe, nos unités et contactez-nous.

Voir ici

TECHNIQUES

Retrouvez toutes les informations nécessaires pour vous préparer et vous perfectionner dans la technique scoute.

Voir ici

PRATIQUE

Parents, anciens, chefs, amis, tout est ici pour reprendre contact, s'organiser et faciliter la vie du groupe.

Voir ici

Déroulement d’une veillée

Tout d’abord, la veillée doit avoir été un minimum préparée et ne doit pas durer plus d’1 heure. Elle a une structure particulière et répétitive. Elle alterne des chants, des jeux et des sketchs. Tous ces derniers doivent avoir un rapport avec LE THÈME DE VEILLÉE.


veillee10STRUCTURE D’UNE VEILLÉE
La patrouille qui doit préparer la veillée doit CHOISIR UN THÈME. Le « fil rouge » doit, entre les CHANTS les JEUX et les SKETCHS garder une logique sur le thème de la veillée. Par exemple on ne va pas chanter les parachutistes sur un thème de Christophe Colomb mais plutôt adapter un jeu Oxford / Cambridge en l’adaptant aux navires de la Pinta et Nina. C’est le BOUT-EN-TRAIN qui s’occupe du fil rouge et de mener la veillée. Mais les autres membres de la PATROUILLE peuvent aussi l’aider. Tout çà se prépare logiquement avant LE CAMP pour ne pas se retrouver surpris le jour J ! Read More »

Préparer une veillée

LA VEILLÉE, C’EST LE MOMENT DU MAGIQUE, mais c’est d’abord, pour une patrouille ou une troupe, une rupture avec son rythme habituel de vie. Ce sont des moments indispensables dans la vie du groupe. Ils permettent à chacun de ses membres de sortir des règles quotidiennes, de s’éclater, d’être un autre le temps d’une saynète, d’un mime, d’une histoire.
LA VEILLÉE A LA FORCE LIBÉRATRICE : Elle permet de sortir des petits tracas quotidiens. Sans la veillée, les autres activités sont moins bien vécues.
LA VEILLÉE peut également être UN MOMENT ÉDUCATIF. Pour faire la veillée, il faudra apprendre toutes sortes de choses allant du plus technique (apprendre à faire des marionnettes) au plus personnel (oser faire une saynète, se mettre en scène).
LA VEILLÉE peut être, dans la vie de la patrouille, UN TEMPS DE RENCONTRE et un lieu de reconnaissance réciproque.

veillee4 Read More »

Les méthodes du louvetisme

LE SYMBOLISME DU LIVRE DE LA JUNGLE
Les enfants ont toujours eu le goût des histoires même les plus agités font silence et se tiennent tranquilles lorsqu’une belle histoire leur est bien contée. C’est que les histoires répondent à leur imagination et à leur sens du merveilleux, surtout si elles leur font voir le monde comme « plein de choses à faire, à voir, à expérimenter, à aimer » (Vera Barclay).

louveteaux11

C’est pourquoi Baden-Powell a pris le Livre de la Jungle et particulièrement l’histoire de Mowgli comme fondement et méthode du louvetisme. En effet, cette histoire où Akela, le vieux loup, tient le rôle principal et où Mowgli, le « petit d’homme » apprend à vivre au milieu des hôtes de la Jungle, est pleine de leçons sages qui « parlent » très vivement à l’imagination des enfants. Read More »

Tous nos albums photos

Retrouvez sur notre compte FLICKR tous nos albums photos du GHR

albums

Franchise dévouement et pureté

croixjerusalemC’est net, notre idéal est clair, lumineux : le style scout se caractérise dans la flamme d’un regard franc, dévoué pur. on le sait bien. Parfois trop bien, hélas.
Alors certains soirs de découragement, l’antique serpent s’approche et susurre à l’oreille : « Allons, pas la peine d’insister. Tu vois bien que ce n’est pas fait pour toi. Laisse tomber… ».
N’écoutons surtout pas l’ennemi, mais reprenons les armes « sans souci des blessures ». La force de Dieu rend tout possible, et les sacrements sont là pour panser les plaies et nourrir notre ardeur ! Voilà la vraie chevalerie : ne quittons pas le combat, mais allons de l’avant dans cette quête du bien, de la vertu.
« Dieu ne nous a pas demandé de vaincre, mais de combattre. » Read More »

Toujours prêt !

« ÊTRE PRÊT, cela signifie qu’on doit avoir l’esprit et le corps toujours en état de faire notre devoir. Prêts pour ce qui est de l’esprit : parce que nous nous serons donné à nous-même la discipline qui permet d’obéir à n’importe quel ordre mais aussi parce que nous aurons d’avance pensé à tous les accidents et à toutes les situations qui peuvent se présenter. Ainsi nous saurons au moment voulu ce qu’il y a à faire et nous serons disposés à le faire. Prêts, pour ce qui est du corps, parce que nous nous serons rendu forts, actifs, capable de faire au bon moment l’action qu’il faut faire et que nous la feront »
Repris de Baden-Powell

toujourspret


Cette devise exige plusieurs qualités de la part de l’éclaireur :

 LE SENS DES AUTRES :L’éclaireur est prêt à vivre l’aventure, mais il est aussi prêt à dépanner, à aider et à secourir à la première occasion ceux qui sont dans le besoin. Read More »

L’engagement

« Sur mon honneur et avec la grâce de Dieu, je m’engage à servir de mon mieux : Dieu, l’Eglise, la Patrie, à aider mon prochain en toutes circonstances et à observer la loi scoute »

« Quand jadis le jeune homme s’était affirmé par ses prouesses digne de recevoir l’ordre de la chevalerie, alors seulement son père décidait de l’adouber. Ainsi ferons-nous : quand notre scout sera capable de belles actions, il fera sa promesse »  – Père Héret.

engagementpromesse

La PROMESSE est un instrument inaltérable de la pédagogie scoute. Elle s’exprime par un engagement volontaire et prononcé devant ses frères. Par cet engagement, le scout choisit librement un chemin, une piste pour réussir sa vie. Il choisit également une façon de vivre selon un idéal, un style, un esprit. Read More »

Scketchs de veillée

 RÈGLES GÉNÉRALES :
Un sketch est court et doit être une entracte avant un jeu ou entre des scénettes
Un sketch est compréhensible et donc porté à haute voix
Un sketch est géré par un boute en train : il doit être drôle et ne doit pas casser une veillée.


Je suis un lapin / L’interview de la jungle / Le café du camp / Le magicien et son assistant / Le nono et les arbres / Un sketch bien triste / À la pêche aux poissons / Le sketch des chapeaux / La nouvelle scie / Le banc du parc / Arthur et le colonel / Le canard à la pharmacie / Les portes du paradis / Le banc invisible / Est-ce le moment? / La pièce perdue / Problème de mesure / Le petit chiot / Le raisin / Le sergent et le cadet / Le cadavre / La chaise magique du docteur / Lettre d’un jeune campeur à ses parents : / Le lanceur de couteaux

sketche1 Read More »

Le Père Sevin

PereSevinPlus qu’un éducateur, qu’un animateur et entraîneur de jeunes et que le promoteur en France de la méthode scoute, le Père Sevin a donné à la méthode scoute toute sa dimension puisqu’il l’a catholicisée. Le Père Sevin n’est donc pas que le fondateur du scoutisme français : il est le fondateur du scoutisme catholique, de la spiritualité scoute. C’est en cela qu’il est un exemple pour les jeunes du XXIème siècle, scout et non scout : parce qu’il a su apprendre à la jeunesse tout à la fois la joie, l’ascèse et l’amour de la création divine, et lui proposer une méthode simple menant à la sainteté.

Né à Lille le 7 décembre 1882, Jacques Sevin est d’abord l’élève des Jésuites au collège de la Providence à Amiens. Dès cette époque, il s’enthousiasme pour la marine et la Chevalerie. En mars 1900, il réussit son baccalauréat et entre à l’Institut catholique de Lille pour y préparer une licence d’anglais. Au mois de mai, il décide d’entrer dans la Compagnie de Jésus. Après son Noviciat, il enseigne l’Anglais au collège de Florennes, ce qui lui permet de passer un séjour en Angleterre. La même année, en 1907, Baden-Powell dirige son premier camp scout. Le Père Sevin ne s’en doute alors même pas ! Read More »

Fabriquer une torche

torche-grotteDes torches, çà fait penser aux promesses aux flambeaux, aux grands jeux dans des carrières, aux cérémonies nocturnes. Cependant, elles peuvent aussi être utilisées pendant les concours cuisine ou les veillées. Il est donc intéressant de prévoir dans le matériel de patrouille pour le camp le nécessaire pour en fabriquer.

  LE MATÉRIEL
– Des grands bois facile à prendre avec une main : il doit être d’une espèce qui se consume difficilement (éviter le châtaigner, le pin ou le sapin, le bois trop mort)
– Du vieux tissu usagé ou par dépit çà peut aussi fonctionner avec du papier toilette.
– Du fil de fer ou par dépit, de la ficelle
– De la cire ou de la paraffine (1 brique pour 2 à 3 torches environ) Read More »

Abonnez-vous à notre newsletter

Retrouvez-nous sur

  • Ceci est un test pour la légende

Prochaines activités

Tous nos articles

Visites

Flag Counter